Fuji XF35mm F1.4 ou XF35mm F2 : Fujifilm propose deux objectifs équivalent 50mm plein format et quasiment au même prix. Ils s’adaptent pour les hybrides Fujifilm X-T2, X-T20, X-H1, X-T1/X-T10, X-E3 .. et tous les autres. Leurs caractéristiques sont très proches et pourtant, ils sont très différents. Le bokeh, l’autofocus (mise au point), tropicalisation : ils ne font rien pareil !

  • Qui du XF 35 1.4 ou F2 a le meilleur piqué ?
  • Qui a la meilleure mise au point Autofocus ?
  • Lequel choisir ?
  • Comparatif XF 35 vs XF35 : comparaison des photos !
  • Comparatif des bokeh

La vidéo « Choisir le XF 35mm F1.4 ou XF 35mm F2 ? »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

Le script de la vidéo « Comparatif XF35 1.4 vs XF35 F2 »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

Bonjour à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour le comparatif des deux XF 35mm. Donc, vous avez dans la gamme Fujifilm aujourd’hui deux XF 35mm. Vous avez ici le 35mm f/1.4 et vous avez ici le 35mm f/2. Alors, sachez que si vous arrivez sur cette vidéo, j’ai fait un test indépendant de ces deux objectifs. Donc, je vous invite à aller voir le test que j’ai fait de ces deux objectifs et ici on va se concentrer un peu sur les différences.

Deux objectifs de taille proche

Comme vous pouvez le voir, ces deux objectifs, ils sont relativement proches en taille. C’est-à-dire que contrairement à toutes les autres focales, je sais que j’entendais parler beaucoup, mais par exemple je vous montre juste son copain pour le 50mm, on a en général David contre Goliath.

On a la même différence avec le 23mm. Ici, ce n’est pas le cas. Sur le 35mm, le f/1.4 va faire à peu près 6cm de haut et celui-là fait 5,2cm. Je crois qu’il y a à peu près 8mm qui va les séparer. Ce n’est rien 8mm. Ce n’est vraiment absolument rien.

En termes de poids, il y en a un qui fait 180g et l’autre qui fait 186g. C’est à mon sens les seuls optiques qui sont séparés comme cela par un stop et qui pourtant sont extrêmement proches en termes de taille, de poids et de prix puisqu’il y a à peu près 130 € qui sépare ces deux objectifs.

Ce qui fait que le choix est beaucoup plus compliqué que pour les autres objectifs ou par exemple, je reprends le 56mm, il y a presque 500 € de différence entre sa version f/2 et sa version f/1.2. Ici, c’est plus compliqué de choisir.

Une génération d’écart

Malgré tout, il faut quand même savoir qu’il y a un objectif, je crois, qui est de 2011. L’autre objectif est de 2015. On est quand même sur des objectifs qui ne sont pas tout à fait de la même génération. On le sent sur la qualité de construction.

Non pas que le f/1.4 soit mal construit, c’est un objectif qui est tout en métal, qui est bien construit, mais on sent par exemple que les bagues sont un peu trop lâches que ce soit pour la mise au point ou que ce soit pour l’ouverture. Alors, c’est par défaut rédhibitoire, mais il faut savoir que c’est une bague qui va avoir tendance un peu plus à bouger dans le sac ou lorsque vous la frôlez.

En termes de piqué puisque quand même la première des caractéristiques d’un objectif, c’est son piqué et les détails qu’elle est capable de restituer. Là aussi, ce n’est pas si facile que cela. Il y en a qui disent que le f/1.4 a une âme, que le f/2 n’en a pas, etc. Écoutez, j’ai essayé de ressentir ce genre de choses que j’entends régulièrement. En les comparants, je ne vois pas un objectif qui a une âme et un objectif qui n’en a pas par exemple.

C’est-à-dire que si vous prenez une photo sur le 35mm f/1.4 et une photo à f/2, ici par exemple celle-là. Donc, on a le f/1.4 à gauche et le f/2 à droite. Moi, je ne vois pas spécialement une âme ou pas d’âme. Ce qui va vraiment changer, cela va être le bokeh. D’un côté, vous avez un bokeh plus prononcé à f/1.4. De l’autre côté, vous avez un bokeh un peu moins prononcé.

Ici, on voit que c’est beaucoup plus flou sur l’abri de piscine ici que ce qu’il est à f/2. Donc cela, c’est la logique. C’est quelque chose cela, c’est un phénomène optique. Quand on zoome, l’écart n’est pas si important que cela, mais bon quand même c’est quelque chose qui est bien là.

Piqué équivalent

Pour autant, si je les compare à f/2 ; je vais mettre le f/1.4 à f/2 ; et ici à f/2. La tête qu’il fait le pauvre. Le bokeh, ils sont à peu près équivalents. Il n’y a pas spécialement d’âme ou pas d’âme. Pour moi, c’est exactement les mêmes images. Je ne vois pas de vraies différences. Alors ici, je vais virer cette image-là parce que franchement elle n’est pas terrible. Je n’aurais pas dû la prendre. On va prendre celle-là. Désolé ! Ah voilà, c’est quand même mieux.

En termes de piqué, si vous venez chercher la petite bête, vous allez avoir du mal à trouver parce que les deux objectifs sont à mon sens piqué. Malgré tout, je pense que le piqué est meilleur sur le f/1.4. Pour moi, le f/1.4 est légèrement meilleur en termes de piqué que sa version f/2.

Enfin, on est dans l’ordre du chipotage. Il n’y a pas vraiment de grosses différences ou de gros écarts entre les deux. Je dis meilleur parce que par exemple ici, on va trouver un peu plus de détails fins sur les cheveux qui vont être un peu moins floue. Ici pareil sur les petits cheveux qui sont là. Sur les sourcils, cela va être plus précis sur la photo du f/1.4 et on a à mon sens une meilleure restitution de la peau alors qu’ici les détails sont un peu plus gommés.

Après, il faut quand même penser qu’il y en a un qui est fermé d’un stop et l’autre qui a la plus grande ouverture. Vous voyez, si ici je zoome un peu, on a vraiment tous les grains de peau ici qu’on voit alors qu’ici ils sont un peu gommés. De même qu’ici on peut presque compter les cils alors qu’ici on est un peu dans le flou.

C’est ce genre de choses qui font qu’ici vous voyez, tous les cheveux ici et ici c’est un peu flou. Alors là, je viens de vous montrer quelque chose qui était zoomé à 400 %. Ce n’est pas comme cela qu’on étudie les photos, c’est juste pour vous exacerber les différences de façon à ce que vous puissiez sentir un peu la différence.

Pour autant à mon sens en termes de piqué, j’ai plutôt envie de dire, c’est quasiment match égal, et si je dois donner un vainqueur, c’est le f/1.4 qui est vainqueur par un tout petit plus, un tout petit supplément de détails que n’a pas forcément le f/2.

Ce f/1.4, il va aussi quelque part gagner du fait qu’il a une distance minimale de mise au point de 28cm contre 35cm pour le f/2. Donc, vous allez être capable de vous approcher plus. Et, le fait de vous approcher plus, vous augmentez le bokeh. Donc, vous allez être capable avec ce f/1.4 clairement d’avoir un meilleur bokeh qu’avec ce f/2. Non seulement vous avez un stop de plus, mais en plus vous avez une distance de focus qui est minimale.

Les défauts optiques

En terme de défaut, franchement, c’est exactement la même chose peu ou prou. C’est-à-dire que le f/2 est un peu moins bon, mais les logiciels automatiques de correction des défauts optiques Fujifilm rentrent en jeu et corrigent. Et franchement, vous ne voyez quasiment pas la différence quand vous regardez vraiment les photos.

Là où la différence va se faire, c’est un sur la tropicalisation. Sur cet objectif-là, vous avez la tropicalisation qui fait que vous pouvez sortir un peu sous la pluie ou dans des conditions très humides et que l’eau ne va pas tout de suite s’infiltrer. Ce ne sera pas le cas de cet objectif-là.

Vous avez à mon sens un meilleur pare-soleil sur l’objectif en f/2. Alors, vous avez un pare-soleil, ancienne génération sur cet objectif en f/1.4 qui vous oblige à avoir deux bouchons d’objectif. Ce qui n’est quand même pas génial. Les bagues sont ici plus fermes et cela me semble de nouvelle génération. Sincèrement, c’est meilleur.`

Autofocus : un vainqueur net

Ensuite en termes d’autofocus, c’est pareil il y a un monde entre les deux. Sur la version f/2, vous avez un super autofocus qui ne vous lâchera jamais. Vous n’allez avoir aucun problème. Si vous vous mettez dans des conditions en basse lumière, l’autofocus du f/2 va équivaloir l’autofocus du f/1.4 quand vous êtes dans une excellente condition lumineuse. C’est-à-dire que même en basse lumière, cet objectif-là, il va continuer à suivre.

Là où le f/1.4 même quand vous avez beaucoup de lumière, il est parfois un peu hésitant, parfois un peu bruyant aussi. Vous allez voir qu’il hésite, il teste et il y a des phénomènes de pompage. Alors, ce n’est pas rédhibitoire, ce n’est pas horrible, mais quand vous comparez les deux générations, c’est quand même assez net que l’autofocus du f/2 est meilleur. Il n’y a pas de débat à avoir sur cela.

Alors pour le reste, je trouve que les images s’équivalent. La différence et le choix, il va se faire : est-ce que vous avez besoin de la tropicalisation. Si vous avez besoin d’un objectif qui est tout temps, ce sont les deux que vous devez prendre. Si vous avez besoin d’un objectif qui a besoin de répondre en termes de mise au point dans des situations dynamiques, dans des situations sportives et avec des enfants, ce sont les deux aussi qui vont probablement mieux faire l’affaire.

Si vous avez besoin de faire du reportage ; en général le reportage, on essaye d’être assez vif, on essaye de capturer l’instant sur le moment et des fois on n’a pas la capacité de prendre son temps pour faire la mise au point, donc à mon avis, c’est plutôt ce f/2 qui va remporter la mise.

Pour le portrait ? F1.4 pour un joli bokeh

Si vous avez besoin d’une optique de portraits sur laquelle vous avez plutôt envie d’avoir un superbe bokeh et le meilleur des piqués, vous allez probablement choisir plutôt le f/1.4. Le piqué sera un peu meilleur et surtout vous avez la possibilité de faire des gros plans puisque vous pouvez vous rapprocher plus et donc vous allez avoir un superbe bokeh grâce à une ouverture supplémentaire.

De même que si vous prenez des photos en basse lumière, le fait d’avoir une ouverture supplémentaire va faire que vous allez avoir une meilleure qualité de photos en basse lumière, même s’il aura fallu donner du temps à l’objectif pour réaliser la mise au point. Évidemment, il va réussir à faire la mise au point en basse lumière. Ce n’est pas du tout ce qu’on est en train de dire, c’est juste qu’il va mettre un tout petit peu plus de temps qu’en f/2.

Ce qui fait que le choix, il n’est pas évident ici. Cela va vraiment dépendre de ce que vous avez besoin de faire et presque le fait d’avoir les deux ne serait pas complètement idiot puisqu’ils ne répondent pas aux mêmes besoins. Vous pouvez être dans un besoin de tropicalisation et d’autofocus, à ce moment-là vous allez prendre le deux. Et le jour où vous allez avoir à faire des portraits, clairement c’est le f/1.4 qui sera le plus adapté. Les deux permettent de toute façon une bonne séparation des plans et les deux permettent d’avoir un bokeh, mais le f/1.4 sera toujours supérieur.

Pour les photos de reportage / enfants : version F2

Voilà ce que j’avais à vous dire sur ces 35mm. Personnellement si je devais choisir, dans mon utilisation à moi, je prendrais probablement plutôt le f/2 parce que je fais beaucoup de photos d’enfants et que dans la photo d’enfants, il faut un autofocus réactif ; et que je le sais avec ce 56mm f/1.2, j’ai souvent envie de jeter dans la fenêtre parce que sincèrement il ne répond pas.

Donc oui, il va avoir un tout petit peu plus de piqués supplémentaires, mais si la photo, elle est complètement floue parce que la mise au point n’a pas été bien faite, le piqué, il ne sert absolument à rien et autant se contenter de cette version ici en f/2 qui est 130 € moins cher. Pour autant, le f/1.4 a toute sa place si vous faites du portrait et si vous avez un peu de temps pour faire la mise au point et si vous n’avez pas besoin d’un mode AF-C super réactif.

Voilà ce que j’avais à vous dire quant à ce comparatif. Lâchez-moi les pouces levés vers le haut pour ces tests et ce comparatif-là. Sachez que je prévois de faire un tout petit duel entre le 50mm f/2 et le 35mm f/2 tout simplement pour répondre à la question lequel a le meilleur bokeh. C’est-à-dire quelle est l’optique la moins chère de chez Fujifilm qui va vous permettre la meilleure séparation des plans. Est-ce que c’est le 35mm f/1.4 ou est-ce que c’est le 50mm f/2 ?