Le Fujifilm Fujinon XF 35 mm f/1.4 R est un objectif pour hybride Fujifilm X-T20, X-T2, X-T10 et X-T1, X-H1, X-E3, etc. Équivalent d’un 53 mm sur un plein format, il se positionne un peu comme un 50 mm f/1.8 pour Fujifilm. C’est une optique lumineuse à prix abordable, avec une focale polyvalente, capable de faire du reportage ou du portrait. Dans ce test du Fujifilm Fujinon XF 35 mm f/1.4 R, retrouvez mon avis sur :

  • Le rapport qualité/prix ;
  • La qualité de la fabrication ;
  • Le piqué ;
  • Le bokeh ;
  • L’autofocus ;
  • Les défauts optiques : vignettage, aberrations chromatiques et distorsions.

 

La vidéo « Test Fujifilm XF 35 F1.4 »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Caractéristiques du Fujifilm Fujinon XF 35 mm f/1.4 R

Voici la fiche technique et les spécificités de cet objectif :

  • Type de monture : Fujifilm X
  • Dimensions : 65 mm x 55 mm
  • Poids : 190 g
  • Ouverture maximale : f/1.4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Rapport de reproduction : 0.17 x
  • Distance de mise au point minimale : 28 cm
  • Diamètre du filtre : 52 mm
  • Tropicalisation : non
  • Stabilisation : non
  • Pare-soleil : oui
  • Prix : environ 550 €

 

Présentation du Fujifilm Fujinon XF 35 mm f/1.4 R

Le XF 35 mm f/1.4 diffère beaucoup des autres objectifs de la gamme Fujifilm. C’est-à-dire ? Je vous explique tout cela en détail.

L’objectif Fujifilm le plus abordable

Le prix, c’est le nerf de la guerre. Actuellement, pour un objectif f/1.4 chez Fujifilm, il faut vite compter jusqu’à 900 ou 1 000 €. C’est par exemple le cas du XF 23 mm f/1.4 R, qui coûte 850 euros ou du XF 56 mm f/1.2, qui coûte environ 900 €. 

Or, le XF 35 mm f/1.4 R se démarque par son prix nettement plus bas d’environ 550 €. C’est ce qui fait de lui le seul objectif extrêmement lumineux que vous trouverez à ce prix.

Un 35 mm f/1.4 très lumineux et assez compact

Ce 35 mm est un équivalent de 50 mm sur du plein format. Les 50 mm ont toujours été des focales un peu particulières, dans le sens où ce sont celles qui se rapprochent le plus de la vision humaine. C’est-à-dire qu’avec cet angle, votre objectif couvre à peu près le même champ de vision que vos yeux.

Le XF 35 mm f/1.4 comparé au XF 56 mm f/1.2 (à gauche) et au XF 23 mm f/1.4 (à droite)

Le XF 35 mm f/1.4 comparé au XF 56 mm f/1.2 (à gauche) et au XF 23 mm f/1.4 (à droite)

Pour ce type de focale, on s’attend à ce que son volume se situe entre le XF 56 mm f/1.2 et le XF 23 mm f/1.4. Or, il est vraiment beaucoup, beaucoup plus petit. Sur un objectif aussi lumineux, cette taille microscopique est tout de même un aspect surprenant, et même plutôt un atout… de taille !

Une fois le capuchon retiré, il s’associe ainsi très bien avec un petit appareil photo comme le X-T20. Évidemment, cela fonctionne aussi avec n’importe quel autre appareil photo.

Le XF 35 mm f/1.4 monté sur un X-T20

Le XF 35 mm f/1.4 monté sur un X-T20

Fabrication et prise en main du Fujinon XF 35 mm f/1.4 R

Le XF 35 mm f/1.4 est un objectif tout en métal et très bien construit. Il respire la solidité !

Le XF 35 mm f/1.4 : construction vue de près

Le XF 35 mm f/1.4 : construction vue de près

Une bague graduée permet de régler l’ouverture (de f/1.4 à f/16). Elle possède aussi la position A pour « automatique ». C’est une bague un peu (trop) souple, qui va peut-être changer de position par elle-même si vous l’effleurez, ou si elle frotte quand elle est rangée dans le sac. C’est un sujet sur lequel travaille Fujifilm, qui améliore progressivement ce détail sur ses nouveaux objectifs.

Une autre bague permet de faire la mise au point. Elle est assez large et plutôt confortable d’utilisation. Comme toujours chez Fujifilm, la mise au point n’est pas mécanique, elle est entièrement électronique.

Construction vue de face du XF 35 mm f/1.4

Construction vue de face du XF 35 mm f/1.4

On remarque sur le devant l’inscription SUPER EBC (traitement des lentilles qui diminue les lumières parasites) et la confirmation que c’est bien un 35 mm f/1.4, avec le diamètre de l’objectif indiquant 52 mm.

Cet objectif ne possède ni stabilisation, ni tropicalisation. On est donc sur un modèle plutôt « simple ». De plus, il n’y a pas d’abréviations dans son nom, comme peuvent en avoir les objectifs avec les supers autofocus. Cela indique qu’il est plutôt dans la catégorie des objectifs d’ancienne génération.

Un autre atout : en plus d’être compact, il est aussi très léger. Il ne pèse même pas 200 g. 

Globalement, le XF 35 mm f/1.4 est très agréable à prendre en main et je suis séduit par sa construction.

Un très beau piqué

J’ai fait beaucoup de photos pour me rendre bien compte du piqué. Le résultat me paraît vraiment très bon, même à f/1.4. Certes, le piqué sur les côtés n’est pas exceptionnel, mais je trouve que ça reste acceptable. 

XF 35 mm f/1.4 : piqué au centre à f/1.4

XF 35 mm f/1.4 : piqué au centre à f/1.4

XF 35 mm f/1.4 : piqué sur les bords à f/1.4

XF 35 mm f/1.4 : piqué sur les bords à f/1.4

À f/5.6, qui est souvent la meilleure ouverture sur de nombreux objectifs, le piqué est encore meilleur qu’à f/1.4. La différence au centre n’est pas flagrante, mais sur les bords, le piqué est clairement supérieur. On remarque par exemple qu’il y a moins de vignettage et que l’on perd moins de lumière.

Comparaison du piqué au centre, à f/5.6 à gauche et f/1.4 à droite

Comparaison du piqué au centre, à f/5.6 à gauche et f/1.4 à droite

Comparaison du piqué sur les bords, à f/5.6 à gauche et f/1.4 à droite

Comparaison du piqué sur les bords, à f/5.6 à gauche et f/1.4 à droite

C’est une optique qui a vocation à être principalement utilisée pour du portrait ou de la photo de reportage. Je pense donc que les bords ne sont pas aussi importants que lorsqu’on fait de la photographie de paysage. Il faut être conscient de ce léger défaut de piqué, mais je ne trouve pas que cela soit vraiment problématique.

D’un point de vue général, je constate que le piqué est vraiment très bon. Je m’attendais à un rendu inférieur, parce qu’avec mon XF 56 mm, le piqué est un peu mou à f/1.2 et à f/1.4, et je ne suis pas toujours satisfait de la définition. Or, ce XF 35 mm f/1.4 est vraiment meilleur.

Un bokeh de qualité

Le XF 35 mm f/1.4 permet de réaliser des portraits en gros plan avec un bokeh absolument magnifique

La mise au point se fait à partir de 28 cm, ce qui est très pratique pour bien se rapprocher de son sujet. À cette distance, le bokeh est déjà sublime. Sur un objectif peu coûteux comme celui-ci, c’est probablement la meilleure qualité de bokeh que vous pourrez obtenir. Si vous êtes amateur de bokeh, vous aurez donc un super rapport qualité/prix.

Ci-dessous, vous trouverez quelques exemples de photos réalisées avec mon fils. On distingue bien le premier et le second plan. On voit également qu’il y a des possibilités de faire de jolis effets de bokeh. Le piqué est tout aussi parfait, les détails du visage sont très bien restitués.

Bokeh sur mon fils, situé à environ 2 m de distance. On voit bien que l’arrière est très flou.

Bokeh sur mon fils, situé à environ 2 m de distance. On voit bien que l’arrière est très flou.

Même photo de mon fils avec un zoom sur l’effet de bokeh au deuxième plan. On a des billes bien rondes et un arrière-plan très crémeux.

Même photo de mon fils avec un zoom sur l’effet de bokeh au deuxième plan. On a des billes bien rondes et un arrière-plan très crémeux.

On voit clairement que le piqué ne déçoit pas, les détails du visage et des cheveux sont très nets.

On voit clairement que le piqué ne déçoit pas, les détails du visage et des cheveux sont très nets.

Un défaut notoire : l’autofocus

L’autofocus n’est pas performant, c’est un défaut historique sur cet objectif. Si vous tombez sur d’anciens tests, vous verrez que le problème est toujours mentionné. 

Heureusement, Fujifilm a depuis effectué des mises à jour sur cet objectif, qui viennent améliorer le mode AF-C. De plus, Fujifilm a aussi fait des mises à jour sur ses appareils photo, ce qui aide grandement la situation.

Ainsi, si vous avez un appareil photo avec autofocus de dernière génération, comme le X-H1, le X-T2 ou le X-Pro2, l’objectif répond bien mieux à l’autofocus. Ce sera d’ailleurs aussi probablement le cas du X-T20 et du X-E3 d’ici peu. 

Qu’est-ce que cela signifie, concrètement ?

Qu’il n’est pas nécessaire de désactiver à tout prix le mode AF-C. Avec le bon appareil photo, et sur les dernières mises à jour, l’autofocus de l’objectif répond plutôt bien.

Malgré tout ça, ce n’est clairement pas un objectif sportif. Ci-dessous, je vous montre quelques photos réalisées en rafale avec mon fils à vélo. 

On voit bien que l'autofocus ne suit pas, le sujet est complètement flou (alors que l’action est plutôt lente).

On voit bien que l’autofocus ne suit pas, le sujet est complètement flou (alors que l’action est plutôt lente).

L’autofocus ne suit toujours pas, il rattrape le sujet uniquement lorsque l’action est terminée.

L’autofocus ne suit toujours pas, il rattrape le sujet uniquement lorsque l’action est terminée.

On remarque bien sur les photos de mon fils que l’autofocus ne suit pas lorsque le sujet est en mouvement, même sur une action plutôt lente. Il ne récupère le sujet que lorsque l’action est terminée.

Je vous déconseille donc clairement cet objectif si vous souhaitez faire de la photo sportive ou dynamique. 

Cependant, malgré un autofocus peu performant, je remarque que la mise au point est très précise. C’est-à-dire que lorsque la mise au point est faite, elle est vraiment parfaite. 

Un léger vignettage, peu d’aberrations chromatiques, peu de distorsions

Il y a bien un vignettage, mais il reste léger. Il s’agit d’un vignettage d’un stop, ce qui est quasiment négligeable. Je précise simplement cette information pour que vous ayez un retour complet sur cette focale. Lorsque vous fermez à peu près de deux stops, le vignettage disparaît.

Léger vignettage à un stop (à gauche), qui disparaît à deux stops (à droite).

Léger vignettage à un stop (à gauche), qui disparaît à deux stops (à droite).

Il présente peu d’aberrations chromatiques et très peu de distorsions.

L’objectif est globalement exempt de défauts optiques. On ne retrouve pas toujours une telle qualité d’optique, je peux donc confirmer que c’est un très bon objectif.

Un emballage et un pare-soleil inattendus

Cet objectif est livré dans un super emballage ! Contrairement aux autres boîtes Fujifilm, le Fujifilm Fujinon XF 35 mm f/1.4 R est emballé dans une sorte de coffret. 

Fujifilm a probablement abandonné cette idée depuis la sortie de cette focale, car je ne l’ai pas retrouvé sur les autres objectifs reçus par la suite. En tout cas, ce bel écrin était plutôt sympa !

Un autre détail surprenant : le pare-soleil est carré. C’était probablement une idée pour rendre la finition plus moderne. 

Depuis, Fujifilm a supprimé ses pare-soleils carrés parce qu’ils posent un problème de montage : une fois que vous venez mettre votre pare-soleil, le bouchon (rond) ne rentre plus. Forcément, un bouchon rond dans un pare-soleil carré, ça ne rentre pas !

Pare-soleil carré

Pare-soleil carré

Pour pallier ce problème, Fujifilm fournit un bouchon pour pare-soleil carré (j’ai dû vérifier sur Internet, parce que dans mon cas, il n’y était pas !). 

C’est tout de même une grosse contrainte : cela oblige à avoir constamment les deux bouchons avec soi (le rond et le carré). Or, on a tendance à perdre les bouchons, et si vous perdez celui-ci, vous n’aurez plus de quoi le remplacer.

Bilan du Fujinon XF 35 mm f/1.4 R

Lorsque vous cherchez un objectif lumineux chez Canon, Nikon, ou un autre concurrent, on vous propose généralement un 50 mm f/1.8. C’est un objectif qui est à la fois lumineux, de qualité, et surtout peu onéreux.

Chez Fujifilm, si vous cherchez un bon 50 mm f/1.8, à mon sens, il faut vous tourner vers le XF 35 mm f/1.4 R. Vous aurez une luminosité maximale et une belle qualité. Certes, l’autofocus est un peu lent, mais c’est une caractéristique que l’on retrouve en général sur la plupart des 50 mm f/1.8.

Donc, je ne vais pas y aller par quatre chemins, je vous récapitule pourquoi cet objectif m’a séduit !

Ses points forts :

  • Un super rapport qualité/prix ;
  • Une belle luminosité ;
  • Un petit format léger ;
  • Une construction solide ;
  • Un très beau piqué ;
  • Un bokeh de qualité ;
  • Il est quasiment exempt de défauts optiques.

 

Ses points faibles :

  • Un autofocus inadapté à de la photo sportive ;
  • Un drôle de pare-soleil !

 

Envie d’en savoir plus sur les 35 mm de Fujifilm ? Lisez mon article, ou regardez ma vidéo du XF 35 mm f/2, dans lesquels j’effectue une comparaison des deux objectifs. De quoi vous aider à faire le meilleur choix !