Après quasiment 10j passé avec le Fujifilm X100v, c’est l’heure du test ! Il y a trois ans, le Fuji X100f m’avait séduit mais certains défauts m’embêtaient … Avec le X100v, Fujifilm semble avoir prit note des retours utilisateurs pour fournir un compact haut de gamme.

Avec le X100v, Fuji introduit donc :

– Un nouvel objectif 23mm F2
– La tropicalisation
– Un écran inclinable

Voici le test !

Le tout nouveau Fujifilm X100V a enfin débarqué ! Il vient désormais remplacer son grand frère, le X100F, l’ancien compact haut de gamme des X100 chez Fujifilm. Les défauts qui lui étaient souvent reprochés sont-ils corrigés ? Quelles sont les nouveautés sur cet appareil compact ? Je réponds à toutes vos questions avec ce test complet du X100V ! 

Le test du Fujifilm X100V en vidéo

La gamme X100 de Fujifilm, qu’est-ce que c’est ? 

Si vous ne connaissez pas la série des X100, ne soyez pas surpris par la compacité de ces boîtiers ! Contrairement aux autres hybrides Fujifilm à objectifs interchangeables, il s’agit d’appareils photo compacts avec une focale fixe. 

Mais comme tout compact, ce type de boîtier a un avantage non négligeable : il peut s’emmener partout, et se glisse facilement dans la poche de votre jean. Son poids étant raisonnable, vous pouvez également mettre des lanières pour le porter autour du cou sans être gêné.

Présentation générale du X100 V

Un appareil photo compact et performant 

Ce nouveau modèle de la gamme X100 ressemble beaucoup aux anciennes générations. Pour autant, il dispose de tous les meilleurs composants disponibles aujourd’hui chez Fujifilm. Comme sur le X-T3 ou le X-T30, on retrouve : 

  • Un capteur X-Trans de 26 Mpx qui a déjà fait ses preuves pour ses performances ISO, sa vitesse d’AF et sa polyvalence ;
  • Le même processeur ;
  • Un viseur à la fois optique et numérique. 

Il dispose également d’une optique correcte qui correspond au 23mm f/2, avec une bague pour régler l’ouverture. En bref, c’est un appareil d’une grande performance, avec très peu de compromis ! Fujifilm le place donc parmi les compacts haut de gamme. 

Une excellente qualité de fabrication 

Ce qui m’a le plus frappé en prenant cet appareil dans les mains, c’est sa qualité de conception. Tout est construit à la perfection, rien ne bouge : c’est un vrai petit bijou qu’on a envie de sortir tout le temps ! On est même sur un niveau de construction supérieur aux autres hybrides Fujifilm.

L’ergonomie du Fujifilm X100V

L'ergonomie Fujifilm avec les molettes de réglage

Comme toujours sur les appareils Fujifilm, on retrouve plusieurs molettes sur le dessus de l’appareil. Sur celui-ci, il y a une molette qui permet de changer la vitesse (avec une obturation mécanique qui va jusqu’à 1/4000 s maximum), ou de choisir une position (T, Bulb, A). Sur cette même molette, la petite fenêtre crantée sert à régler les ISO. Ce mécanisme était peu apprécié sur le X100F, car il était assez difficile à manipuler. Désormais, Fujifilm a revu la conception de cette molette et elle est beaucoup plus pratique. 

Le triangle d’exposition peut se changer uniquement avec les molettes et la bague de l’objectif, sans avoir besoin de rentrer dans les menus. C’est l’un des points forts chez Fujifilm ! 

Bien sûr, il y a aussi la molette de correction d’exposition, le bouton pour allumer ou éteindre votre appareil, l’obturateur, et un bouton personnalisable. 

Peu de choses se trouvent à l’avant : 

  • Une molette cliquable, assez souple 
  • Un bouton qu’on peut pousser à droite ou à gauche pour passer en viseur optique ou numérique 
  • L’objectif qui sort légèrement quand l’appareil photo s’allume 

Sur le côté, il y a le bouton qui permet de choisir le mode d’autofocus : manuel, continu, ou mode simple. 

De l’autre côté, les ports USB : un port micro qui peut aussi servir de télécommande, un port USB-C pour charger la batterie ou mettre un adaptateur, ainsi qu’une prise HDMI.

Enfin, l’arrière de l’appareil photo comporte : 

  • Un bouton pour changer le mode (photo, rafale jusqu’à 11 i/s, bracketing, fonction HDR, panorama, vidéo 4K 30 fps, etc.) 
  • Le bouton AEL-AFL que vous pouvez reprogrammer si vous n’en avez pas besoin 
  • Une molette arrière 
  • Le joystick, 
  • Le bouton menu pour regarder les dernières images prises 
  • Le bouton retour 

Des menus faciles à comprendre 

Les menus du X100v sont très similaires à ceux du X-T3, X-Pro 3 ou X-T30. Tout est bien organisé, les catégories sont logiques et on ne s’y perd pas. Par exemple, vous avez les onglets : qualité d’image, menu AF, paramètres prise de vue, flash, vidéo, et les paramétrages pour finir. C’est un menu relativement facile à utiliser, et dans lequel vous allez vite vous y retrouver ! 

Les 8 atouts du Fujifilm X100 V 

1 – Son écran orientable 

C’est l’une des grandes nouveautés de ce X100V, on peut maintenant prendre des photos au ras du sol ou au-dessus d’une foule. En plus, c’est un écran qui ne dépasse pas du tout, on dirait presque un écran fixe. Et pourtant, il est bel et bien orientable. Fujifilm a fait un excellent travail d’intégration, c’est vraiment un très beau design ! Si vous vous souvenez, le X100F avait seulement un écran fixe, et ça faisait aussi partie de ce que je pouvais lui reprocher.

2 – Un nouveau mécanisme d’obturation 

Contrairement aux appareils photo à objectifs interchangeables, ce X100V ne dispose pas du même mécanisme d’obturation qui est assez bruyant. 

Le mécanisme d'obturation du Fuji X100V

Il dispose d’un système « Leaf Shutter », qui ressemble beaucoup à un diaphragme d’objectif. Ce système a plusieurs avantages : 

  • Il est silencieux, ce qui est vraiment pratique pour rester discret (pour de la photo de rue par exemple) ;
  • Il n’a pas de synchronisation de flash et permet donc d’utiliser le flash intégré, quelle que soit votre vitesse, même en plein jour ; 
  • Il n’est pas du tout sujet aux effets de déformation.

3 – Un appareil photo tropicalisé 

Ce X100V est enfin tropicalisé ! De nombreux joints ont été rajoutés afin de le protéger de la poussière et de l’humidité. C’est ce qui manquait vraiment au X100F. L’objectif qui sort légèrement possède un petit joint qui recueille la poussière. Si vous voulez le préserver de l’humidité et de l’eau, sachez que Fujifilm vend en supplément un kit de tropicalisation pour 199 €. 

4 – Un objectif amélioré pour une meilleure qualité optique 

Sur le X100F, j’avais été plutôt déçu de l’objectif. Même si c’est une prouesse de la part de Fujifilm de réussir à miniaturiser le 23mm f/2 dans un objectif pancake, c’est normal d’être exigeant sur la qualité. La marque a maintenant refait cet objectif, et les différences sont assez flagrantes. 

X100F à gauche et X100V à droite

Sur le X100V à droite, le contraste est beaucoup plus présent. Même sans zoomer, les différences étaient déjà perceptibles. On a enfin un objectif qui délivre un beau piqué et un bon contraste, même à pleine ouverture ! Avec son ouverture à f/2, cet objectif vous offre aussi un bokeh très doux et crémeux. C’est vraiment l’idéal pour les photos du quotidien. 

Ces différences se ressentent sur toutes les plages focales, même si les choses s’équilibrent un peu à partir de f/5.6. Sur les petites ouvertures à f/16, les deux appareils sont semblables. 

De plus, cet appareil dispose de la nouvelle simulation de film « Classic Negative ». C’est un vrai plaisir de pouvoir travailler avec cette simulation de film qui apporte un look particulier à vos photos. Elle arrive même à transformer une image banale en quelque chose de plus intéressant et de beaucoup plus subtil. 

Simulation de film Classic Negative sur le X100V

Enfin, vous n’avez aucun souci à vous faire pour le piqué. Il est admirable, je n’ai vraiment rien à lui reprocher. 

Qualité du piqué sur le Fujifilm X100V

5 – Un filtre ND intégré 

Ce X100V a une autre particularité : il dispose d’un filtre ND de 4 stops, qui s’active depuis le menu. Malheureusement, il fonctionne uniquement en photo, et pas en mode vidéo. Très utile, ce filtre de 4 stops vous permet : 

  • D’utiliser l’obturateur mécanique, même s’il y a énormément de lumière ; 
  • De faire des petites pauses longues, pour jouer avec le mouvement de l’eau ou des voitures par exemple. 

Comme il est intégré, vous n’avez pas besoin de penser à prendre votre filtre ND avec vous. Et c’est d’ailleurs tout le concept de cet appareil : partir uniquement avec un boîtier, qui contient tout ce qu’il faut. 

6 – Toutes les fonctionnalités disponibles sur le X-T3 et le X-Pro 3 

Ce X100V comporte les fonctions essentielles qu’on retrouve sur le X-T3 et le X-Pro 3 : 

  • Le limitateur de plage AF 
  • Le focus bracketing 
  • Le mode HDR 
  • La simulation de film « Classic Negative » (disponible uniquement sur le X-Pro 3 pour l’instant) 
  • La détection des yeux et des visages

En bref, c’est un appareil photo qui contient tout ce que Fujifilm sait faire ! 

7 – Un objectif quasi macro !

L’objectif intégré 23mm F2 permet de faire la mise au point dès 10 cm ! Vous approchez le X100v a 10cm et vous pouvez déja prendre des photos, ceci permet de s’approcher de tres prêt des sujets et donc de faire des photos quasi macro.

x100v macro

x100v macro

 

 

8 – Un autofocus rapide

Le X100v reprend les composants des X-T3 et X-T30 et donc leur autofocus. Autant dire que c’est un autofocus performant, sans être un AF sportif, mais c’est largement (vraiment largement) suffisant au quotidien.

X100V AF

X100V AF

 

 

Test du Fujifilm X100 V : les quelques petits défauts à connaître 

Avec tous ces points positifs, c’est à se demander si ce X100V a bien des défauts. Comme l’appareil parfait n’existe pas, il en a forcément. Malgré tout, ils sont minimes et peu nombreux ! 

Ce qui m’a gêné, c’est que ce boîtier manque parfois de réactivité. Il a toujours un temps de mémorisation de 2 secondes. Quand on a envie d’enchaîner rapidement, c’est un peu frustrant ! Cela s’explique certainement par le port SD qui est resté en USH-I, ce qui ralentit peut-être l’écriture du fichier RAW sur la carte SD. 

Les deux autres petits défauts qu’il faut quand même signaler : 

  1. La disparition du pad directionnel
  2. La position et l’ergonomie du bouton Q (placé sur le côté, et sur lequel c’est assez difficile d’appuyer)

Je pense que Fujifilm essaie de montrer qu’ils peuvent faire disparaître certains boutons. Mais parfois, la beauté du design vient diminuer l’ergonomie du boîtier…

Ce que vous devez retenir du test du X100 V

Vous l’avez certainement compris, mais ce Fujifilm X100V m’a vraiment convaincu ! C’est l’appareil du quotidien qui sait tout faire, qui est capable de réagir dans toutes les situations (mode sport, en vidéo, en photo…) et qui peut vous suivre partout grâce à son poids et sa compacité. Tous les défauts qu’on pouvait reprocher à son prédécesseur ont été corrigés, c’est un vrai plaisir de l’utiliser !  

Sa seule contrainte, c’est finalement sa focale fixe de 23mm, soit l’équivalent d’un 35mm sur plein format. Pour autant, c’est une focale qu’on a déjà l’habitude d’utiliser puisqu’elle se trouve sur tous les smartphones. D’une grande polyvalence, elle convient aussi bien aux portraits, qu’à la photo de rue ou aux photos de tous les jours. Et puis après tout, « de la contrainte naît la créativité » ! 

Alors, qu’en pensez-vous de ce nouvel appareil ? Si vous débutez en photo, ou que vous débarquez tout juste chez Fujifilm, voici 12 conseils pour progresser et vous familiariser avec l’univers de la marque.